París Normandie> Région

De nouvelles énergies en vue

RÉGION

Saint-Georges-sur-Fontaine : un ingénieur à la retraite dépose un brevet

Publié 27/02/2017

Mise à jour 27/02/2017


Philippe David a déposé un nouveau brevet pour améliorer l'environnement

Saint-Georges-sur-Fontaine. Philippe David, ingénieur chimiste à la retraite, vient de déposer un nouveau brevet pour un procédé de dépollution durable.

En août dernier (voir notre édition du 5 août 2016), Philippe David, ingénieur-chimiste à la retraite, présentait PTC (Pollution Trap Concept) un processus de dépollution durable sans risque, breveté développé pour éliminer les odeurs des traitements des effluents industriels et ménagers, le traitement des eaux usées et des boues ainsi que la valorisation des résidus organiques domestiques, industriels et agricoles notamment par la méthanisation afin de produire du gaz se substituant aux énergies fossiles donc à la production de gaz à effet de serre.
" L'innovation est basée sur la mise en œuvre d'une formulation originale, sans oxydant. Cela repose sur une molécule très connue et utilisée depuis le XIXe siècle ", complète l'inventeur.

À la disposition des " Décideurs responsables "

À l'époque en contact avec une multinationale dont une usine est implantée au Petit-Quevilly, le chercheur s'est vu refuser l'investissement.
" Pourtant, avec ma méthode, cela éviterait de revoir l'épisode malodorant nocturne sur la Métropole. Je suis très déçu, mais ils attendaient peut-être que le brevet tombe dans le domaine public ou alors il était trop tard après l'investissement, que j'estime à 14 M€, de la torchère déguisée en cheminée ", déclare Philippe David.

Passé l'aigreur, le chimiste vient de déposer un nouveau brevet par le cabinet Gevers & Otes nommé " PTC-One-Pot " incluant maintenant " le domaine industrie à celui du développement durable avec le biogaz, biométhane et biohydrogène. Dans cette période particulièrement propice au développement des énergies alternatives et de l'impact sur la Nature, PTC est intéressant d'un point de vue politique, économique et environnemental. De plus, le prix de revient du biométhane épuré par mon système est de 0,054 € par Kw/h. "

Philippe David rappelle qu'en février 2016, la ministre de l'Environnement Ségolène Royal " affirmait que la méthanisation était l'une des solutions les plus efficaces dans la transition énergétique. Cependant, la France accuse un réel retard vis-à-vis de ses voisins européens avec une production de 465 ktep de biogaz contre 6 717 en Allemagne en 2013 ".

Avec aujourd'hui la PTC Holding SAS, le chimiste reste à la disposition des investisseurs et " surtout des décideurs responsables ".

Site : http://www.innovalor.com/

Voir l 'article sur Paris-Normandie