InnovationValorisation

Les dossiers de l'inventeur
Pour trouver,
il faut d'abord chercher
Le Portail de l'innovation
Rechercher sur Innovalor Powered by X-Recherche

" Je cherche quand je veux, je trouve quand je peux. " (Albert Einstein)

Retour au sommaire

 

Le procédé DAVID

Description technique du
brevet

Applications du brevet

Calculer les quantités de
réactif selon les polluants

Ses principaux avantages

Les techniques
concurrentes

Inconvénients et dangers
des techniques
concurrentes

Origines des pollutions
par l'hydrogène sulfuré

Origines des pollutions
par le dioxyde de soufre

 

Odeurs et olfaction

Désodorisation industrielle
par l'eau de Javel

Eau de Javel, en user
sans en abuser

Le lisier de porc et le
procédé David

 

Press - Book

Article presse

Besoins

 

Formulaire de contact

Conditions

Annonces

Aide

Contacter le Webmaster

Contacter l'auteur

 

 

Annuaire Invention Europe

Catalys

Greenpack

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le procédé DAVID - Odeurs

Procédé d'épuration d'effluents gazeux ou liquides contenant des dérivés soufrés

 

Description technique du procédé DAVID

Le procédé DAVID est mis en oeuvre dans un processus de désodorisation physico-chimique consistant en un transfert de molécules gazeuses odorantes vers une phase liquide.
Ce procédé se caractérise par un lavage chimique de l'air vicié à contre courant, à l'aide de solutions aqueuses alcalines, à l'intérieur de tours placées en série.
Ces tours sont garnies de matériau inerte qui favorise le contact gaz-liquide.
Suivant la nature du composé à éliminer, un agent neutralisant basique est ajouté à l'eau de lavage afin d'accélérer le transfert gaz-liquide, et ainsi augmenter l'efficacité du traitement.
L'addition complémentaire du réactif spécifique, revendiqué dans le procédé DAVID, contribue à son tour, non seulement à intensifier ce processus de transfert, mais aussi à régénérer les eaux de lavage en modifiant chimiquement les molécules absorbées qui possèdent la propriété d'être inodores et biodégradables.

Le procédé DAVID permet de traiter des effluents gazeux très concentrés de composés odorants.
Très fiable, cette technique atteint des rendements épuratoires supérieurs à 99 % garantissant l'absence totale de nuisances olfactives.
Les caractéristiques d'un matériau inerte qui favorise le garnissage (nature, surface spécifique, volume, hauteur) sont calculées pour optimiser le temps de contact gaz-liquide et le transfert des molécules.

 

 

Comment fonctionne ce procédé original ?

La présente invention s'est donné pour but de pourvoir à un procédé d'épuration d'effluents gazeux ou liquides contenant un ou plusieurs dérivés soufrés, tels que H2S, mercaptans ou SO2, qui élimine les inconvénients des solutions visant au même but proposées dans l'Art antérieur, notamment en ce que le procédé selon la présente invention permet un rendement d'épuration quantitatif de l'ordre de 100%, ne nécessite pas d'installation particulière (utilisation de n'importe quelle colonne de lavage de gaz, par exemple), et fournit un produit de substitution stable, biodégradable et non toxique.
La présente invention a pour objet un procédé d'épuration d'effluents (gazeux ou liquide) contenant des dérivés soufrés (H2S, alcoyl-mercaptan, SO2), caractérisé en ce qu'il comprend:


(A) l'alcalinisation de l'effluent à traiter à un pH > 9 en présence d'une base de formule générale M-OH dans laquelle M représente un métal alcalin, un métal alcalino-terreux, un agent de condensation entre la partie organique d'un réactif spécifique et le dérivé soufré ou un agent de transfert de phase et notamment un ammonium quaternaire ou un ligand.


(B) la mise en contact du produit obtenu en (A) avec un réactif organique spécifique.

 

Selon un mode de mise en oeuvre avantageux du dit procédé, les étapes (A) et (B) sont réalisées simultanément.
Ce procédé de captage et de dépollution s'applique également au traitement simultané de plusieurs dérivés soufrés pour des concentrations très importantes.

Équipement nécessaire pour le procédé DAVID

Le procédé DAVID est mis en oeuvre dans un processus physico-chimique consistant en un transfert de molécules gazeuses vers une phase liquide.

Ce processus est réalisable sur une seule tour de lavage:


Le procédé se caractérise par un lavage physico-chimique du flux gazeux vicié à contre courant, à l'aide de solutions aqueuses alcalines, à l'intérieur de la tour de lavage.
L' agent neutralisant basique (soude ou potasse) est ajouté à l'eau afin d'accélérer le transfert gaz-liquide, et ainsi augmenter l'efficacité du traitement.

L'addition complémentaire d'un réactif spécifique contribue à son tour, non seulement à intensifier ce processus de transfert, mais aussi à régénérer les eaux de lavage en modifiant chimiquement les molécules absorbées qui possèdent la propriété d'être inodores et biodégradables.

Dans la tour, l’air est introduit de bas en haut et les solutions de lavage pulvérisées à contre-courant, de haut en bas.
Ces tours sont garnies de matériau inerte qui favorise le contact gaz-liquide. 
La tour est équipée d’une pompe de recyclage.
Le pied de la tour sert de volume de rétention et de bâche d’aspiration de la pompe de recirculation des bains.

 

Mode opératoire:

Un classeur EXCEL de calcul automatique comporte un onglet de calcul des rejets et un onglet de calcul des charges permettant, d’une part de déterminer les quantités de réactif et de soude ou de potasse du flux gazeux considéré et d’autre part de comparer le coût de traitement avec l’eau de Javel.
Pour cela il est important de connaître et de renseigner précisément dans les cases bleues :

  •           Le débit horaire du flux en m3
  •           La durée de traitement journalier
  •           La concentration des composés à capter en mg/m3

Dans la bâche d’aspiration on charge dans l’ordre les quantités calculées de solution alcaline de soude ou de potasse, puis la solution à 40% du réactif.
On charge l’eau complémentaire déterminée dans la feuille de calcul correspondant à 20 volumes du réactif pur.
Le milieu réactionnel affiche une valeur de pH >11.
La pompe de circulation est activée puis la vanne de débit des gaz est progressivement libérée et contrôlée au débit désiré.
La fin de réaction est déterminée et contrôlée par pH <9.

le procédé s'adapte à tout type d'installation dèja existante:

- Dans le cas d’une installation pourvue d’une seule tour, il s’agit d’une opération unitaire (batch) :

La tour est vidangée, l’effluent liquide est évacué vers le bassin de réception des eaux industrielles.
La tour peut être rechargée pour une autre opération.

 

 

 

 

- Dans le cas d’une installation pourvue de plusieurs tours, elle permet une opération en continu :

Ce type d’installation à 2 ou 3 étages, ou plus, conviendra pour un traitement en continu.
Une fois la 1ère tour arrivée en saturation contrôlée par pH-métrie ( pH<9 ), le flux est basculé vers la 2ème tour.
Pendant ce temps, la 1ère tour est rechargée et ainsi de suite….

 

Le procédé conforme à l'invention ne nécessite donc pas d'équipement spécifique particulier.

Traitement biologique des effluents liquides en station d'épuration:

Le procédé conforme à l'invention permet d'obtenir un produit traité liquide absolument inodore et incolore qui peut être directement évacué vers un bassin d'auto-neutralisation ou un bassin des eaux à traiter d'une station d'épuration, de plus, l'acidification ne régénère pas de mercaptan, de SO2 ou d'hydrogène sulfuré.
Le traitement biologique en station d'épuration ne crée pas non plus de nouvelle nuisance, ni au niveau de la station elle-même, ni au niveau du réseau d'assainissement.
Les mesures DBO (Demande Biologique en Oxygène) et DCO (Demande Chimique en Oxygène) sont conformes aux normes de rejet et améliorées comparativement aux procédés de destruction oxydants classiques.


 

Quelquefois, les plus petits ressorts font mouvoir les plus grandes machines.
(Jean-Paul Marat)

 

 

 

Pour nous écrire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Copyright © Innovalor depuis 1999
SIRET 510 692 726 00019 - Code APE 4791A
Tous droits réservés - Marque déposée ®
|
Webmaster | Mentions légales