InnovationValorisation

Les dossiers de l'inventeur
Pour trouver,
il faut d'abord chercher
Le Portail de l'innovation
Rechercher sur Innovalor Powered by X-Recherche

" Je cherche quand je veux, je trouve quand je peux. " (Albert Einstein)

Retour au sommaire

 

Le procédé PACES

Description technique

Principe thermodynamique

Principe électrostatique

Contradiction avec le principe de Carnot ?

Les applications

Expérience 1

Expérience 2

Expérience 3

Illustration du principe thermodynamique par l'expérience de Joule

Illustration du principe électrostatique par l'expérience d'un groupe hollandais

 

 

Press - Book

Etude de marché

Articles

Besoins

 




 

 



P
ompe A Chaleur à Ecoulement Spontané

P.A.C.E.S : L'énergie alternative

Il s'agit d'un procédé électronique à haute performance. Non pas une pompe à chaleur classique enrichie de quelques gadgets électroniques pour améliorer son rendement, mais un procédé révolutionnaire totalement inutilisé à ce jour. Il n'y a plus d'organe en mouvement, même plus de fluide en mouvement.
Procédé électronique parce que l'élément fondamental de la pompe fait appel, pour son élaboration, aux techniques de la Microélectronique.

Le principe consiste à attirer les molécules neutres de gaz sur une plaque dite " électrostatique " pour les accélérer et chauffer la plaque. Un champ électrique intense est appliqué dans un condensateur à micro-trous qui recouvre la plaque. Les molécules neutres sont polarisées et accélérées lorsqu'elles pénètrent dans ces micro-trous où réside le champ électrique intense. Chaque molécule accélère et absorbe de l'énergie électrique lorsqu'elle pénètre dans un trou, mais elle décélère et rend cette même quantité d'énergie lorsqu'elle sort du trou. L'énergie est continuellement donnée et reprise aux molécules dans leur va-et-vient entre les plaques, d'où une consommation globale nulle.
Le fluide gazeux ne subit plus aucun changement d'état thermodynamique, contrairement à tous les autres procédés de pompe à chaleur. Il subsiste un cycle thermodynamique au niveau de chaque molécule de gaz, mais pas au niveau de l'ensemble des molécules.

Ces caractéristiques nouvelles autorisent également des applications nouvelles. Il ne s'agit pas seulement d'un procédé supplémentaire de pompe à chaleur qui viendrait s'ajouter à une liste déjà longue. Outre les applications traditionnelles des pompes à chaleur, ce procédé permettrait, par son excellent coefficient de performance, de produire de l'électricité en refroidissant l'environnement. En refroidissant d'un seul degré l'eau qui s'écoule dans le Rhin par exemple, à l'aide d'échangeurs thermiques vers lesquels on détournerait l'eau, on obtiendrait en moyenne 9000 MW, soit l'équivalent de plusieurs centrales nucléaires.
Vous noterez aussi la possibilité de produire à la fois de l'électricité et de l'eau douce avec de l'eau de mer, possibilité intéressante dans les régions du globe où l'eau est une denrée rare.

Dés lors que l'on disposerait d'un procédé écologique de production d'électricité, il deviendrait tout à fait concevable de produire de l'hydrogène en quantité massive : Les véhicules fonctionneront à l'hydrogène. La pollution à l'ozone, CO2 ou autre, sera de l'histoire ancienne.

Ce sera très probablement la source d'énergie des générations futures, écologique par excellence, inépuisable, puissante bien que totalement inoffensive, stable (contrairement au soleil et au vent), l'invention capable de relancer l'économie mondiale, en particulier dans le secteur des nouvelles technologies actuellement malmené.

Cependant vous remarquerez que l'invention fait appel à une technologie de pointe, et les quelques laboratoires français capable de la développer se sont avérés inaccessibles pour le chercheur indépendant que je suis. D'autre part, les qualités prétendues, l'aspect révolutionnaire du procédé, ont été très souvent interprétés comme utopique par les examinateurs, avant même d'avoir fait le tour du sujet !
C'est pourquoi, lassé de frapper aux portes sans succès, épuisé de lutter contre des idées figées depuis deux siècles, j'ai décidé de remettre ce projet dans les mains de la communauté scientifique et technique internationale, pour lui donner ainsi les meilleures chances de voir le jour.

Il faudrait d'abord réaliser un démonstrateur, trois possibilités sont décrites sur le site. Il n'y a plus de protection juridique à l'étranger, chacun est donc libre d'expérimenter ce qu'il veut et d'en faire commerce dans tout autre pays que la France.

Aidez moi enfin à faire connaître le projet, par exemple dans des forums scientifiques sur Internet, ce qui vous permettra d'obtenir des avis et de connaître d'autres opinions.
Votre participation, même modeste, ne sera pas inutile. Quant à ceux qui engageront leurs forces pour faire naître le projet, l'humanité entière leur en sera redevable.


Les pompes à chaleur en France en 2015

Jean-Luc Brochet



 

 

 

 

 

 

Quelquefois, les plus petits ressorts font mouvoir les plus grandes machines.
(Jean-Paul Marat)

 

 

 

Pour nous écrire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Copyright © Innovalor depuis 1999
SIRET 510 692 726 00019 - Code APE 4791A
Tous droits réservés - Marque déposée ®
|
Webmaster | Mentions légales