InnovationValorisation


Les dossiers de l'inventeur

" Je cherche quand je veux, je trouve quand je peux. " (Albert Einstein)

Pour trouver,
il faut d'abord chercher

Le Portail de l'innovation

Retour au sommaire

 

Le procédé DAVID

Description technique du
brevet

Applications du brevet

Calculer les quantités de
réactif selon les polluants

Ses principaux avantages

Les techniques
concurrentes

Inconvénients et dangers
des techniques
concurrentes

Origines des pollutions
par l'hydrogène sulfuré

Origines des pollutions
par le dioxyde de soufre

 

Odeurs et olfaction

Désodorisation industrielle
par l'eau de Javel

Eau de Javel, en user
sans en abuser

Le lisier de porc et le
procédé David

 

Press - Book

Article presse

Besoins

 

Formulaire de contact

Conditions

Annonces

Aide

Contacter le Webmaster

Contacter l'auteur

 

 

Annuaire Invention Europe

Catalys

Greenpack

 

 


Le procédé DAVID - Odeurs

Procédé d'épuration d'effluents gazeux ou liquides contenant des dérivés soufrés

Odeurs et santé

La gêne procurée par les mauvaises odeurs est devenue un problème de société.
Certaines mauvaises odeurs sont, de plus, préjudiciables à notre santé comme d'autres produits peu ou pas odorants.

Le procédé DAVID face aux odeurs

Les odeurs nocives ou non, que nous respirons quotidiennement sont déterminantes pour notre bien-être et notre santé.
Avec le temps, l'individu parvient à s'habituer aux mauvaises odeurs et celles-ci étant invisibles, aucune disposition n'est généralement prise pour s'en protéger.

A la lecture des solutions aujourd'hui proposées pour lutter contre ce que l'on appelle les " mauvaises odeurs ", on voit bien que le slogan universel est :


" Tout doit sentir bon "

Les producteurs l'ont bien compris ; le marché des odeurs est vaste et rapporte gros !
Désodorisants permanents, vaporisateurs, plaquettes W-C pour masquer les pestilences, tissus parfumés, diffuseurs de parfum et multiples senteurs pour rafraîchir et embaumer.
Les gammes sont larges et proposées dans une multitude de conditionnements.
Ces produits contiennent généralement un support, un parfum naturel ou synthétique, un gaz propulseur (aérosol) et des additifs (conservateurs, désinfectants,…).

Plusieurs de ces composants sont réputés nocifs pour la santé (irritants, allergisants, voir cancérigènes,…).
En les vaporisant dans l'atmosphère ils viennent s'ajouter aux polluants qui la contaminent déjà. Si pendant longtemps les parfums d'intérieur ont tenté tant bien que mal de masquer temporairement les mauvaises odeurs, un nouveau concept est né depuis quelques années : le produit " destructeur d'odeur " aussi appelé neutralisateur d'odeurs.
Ces familles de molécules " destructrices d'odeur " ont la particularité de se lier avec les molécules responsables des odeurs qui nous importunent, sans pourtant entrer en réaction chimique. Contrairement aux bombes et sprays odorants, les destructeurs d'odeurs ne prétendent plus masquer les odeurs mais bien de les neutraliser.
Le concept est qu'à chaque mauvaise odeur correspond une autre odeur qui, mélangée à la première l'annule.
Évidement, si le principe est simple à comprendre, pour le mettre en oeuvre et neutraliser la plupart des odeurs, on s'aperçoit que les produits utilisés sont, soit des huiles essentielles, soit des principes odorants dont l'avantage revendiqué est de laisser une agréable et légère senteur dans l'atmosphère.
Des essais impliquant un mélange d'huiles essentielles diffusées par vapeur sèche ont été étudiés en laboratoire.
L'analyse des résultats a démontré qu'il n'y a pas d'interactions chimiques entre les molécules. Son mode d'action est uniquement olfactif et répond au principe de Zwaardemaker (neutralisation de deux odeurs opposées).
Il existe aussi la " désodorisation biochimique active " qui met en contact des sels métalliques et des produits biochimiques à base de parfum aromatisé entièrement biodégradable, agissant en oxydo-réduction sur les molécules malodorantes.
La notion de " désodorisation ACTIVE " est respectée mais pourquoi y ajouter un parfum aromatisé ?
Toute personne sensée ne manquera pas de remarquer qu'aucun de ces " destructeurs d'odeur " ne possède la propriété d'être inodore.
Je rappelle que la notion inodore signifie que cette substance ne laisse pas d'empreinte sur nos organes d'analyse sensorielle olfactive.
Voir l'article " Odeurs et olfaction".

Le procédé DAVID, revendiqué pour la destruction des odeurs, repose sur la modification chimique de la molécule odorante qui est transformée en une autre molécule " inodore " et non toxique.
On peut opposer cette nouvelle forme de " désodorisation ACTIVE " face aux autres procédés que nous qualifions " désodorisation PASSIVE " (masquages ou neutralisateurs d'odeurs).

Contrairement aux produits dont nous avons parlé plus haut, le procédé DAVID ne masque pas les odeurs, il utilise une molécule qui agit directement sur les composants chimiques odorants.
Composé d'un agent neutralisant, le principe actif du procédé DAVID transforme ainsi les substances organiques odorantes en substances organiques inodores.
Le réactif utilisé est inoffensif pour l'environnement, ils ne contient ni métaux lourds, ni autres substances toxiques et les produits de dégradation des odeurs ainsi obtenus sont parfaitement inodores et biodégradables.

Le procédé DAVID revendique l'absence de nécessité d'ajout de substance " parfumée ".


Le procédé DAVID combat efficacement les odeurs provenant de:

  • la décomposition thermique des substances organiques (papeteries, incinérateurs, fonderies) ;
  • la décomposition anaérobie des substances organiques (industries agro-alimentaires, station d'épuration, agriculture) ;
  • la décomposition anaérobie des produits d'origine animale (clos d'équarrissage, poissonneries, abattoirs) ; déjections animales (élevage, litières d'animaux domestiques) ;
  • odeurs domestiques (toilettes, cuisines, bac à graisse, tout à l'égout...).

L'avenir du procédé DAVID

Je crois à l’industrie, domaine qui a envie de faire tous les efforts raisonnables pour maintenir une industrie innovante sur le territoire français, tout en se gardant du repli sur soi.
Dans le contexte de la volonté de l'Etat de relancer l’économie par l’investissement on peut espérer trouver un investisseur misant sur le long terme préférentiellement au court terme qui a conduit à la spéculation pure avec toutes les dérives que nous subissons aujourd'hui.

Cet investisseur que nous attendons pour développer le procédé DAVID aura avant tout une fibre industrielle dynamique et la volonté de miser sur l'originalité et la pluralité des domaines d'activité du procédé.

 


 


 

 

 

 

Quelquefois, les plus petits ressorts font mouvoir les plus grandes machines.
(Jean-Paul Marat)

 


Pour nous écrire



 

 


 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Copyright © Innovalor depuis 1999
SIRET 510 692 726 00019 - Code APE 4791A
Tous droits réservés - Marque déposée ®
|
Webmaster | Mentions légales