Innovation

Valorisation






Rechercher sur Innovalor Powered by X-Recherche

" Je cherche quand je veux, je trouve quand je peux. " (Albert Einstein)

Retour au sommaire

 

 

Les dernières productions
en date


 

 

Exercice de style

 

 

Acceder à ma galerie

 

 

Pour contacter Catherine

 

Membre de l'association
Tout Terre

 

 

 

 

La Galerie de Catherine

Diplômée en tournage et décoration du Centre de Formation
« TOUT TERRE NORMANDIE - CENTRE DE FORMATION CONTINUE »
à Bolbec (76)

Ma spécialité : Faïence vernissée Création de pièces utilitaires et décoratives.

J’utilise deux techniques : le tournage et le travail à la plaque

 

- Le tournage

La technique du tournage nécessite un apprentissage prolongé.
Cette technique a fait son apparition aux alentours de 4000 ans av-JC, révolutionnant la poterie en permettant d'obtenir rapidement des formes beaucoup plus régulières et des pièces beaucoup plus légères.

Le tour se compose d'un plateau rotatif appelé girelle. Après avoir disposé une motte d'argile au centre du plateau, le potier centre sa terre puis la façonne pendant sa rotation.

Lorsque la pièce tournée a pris la consistance « cuir », le tourneur rectifie les imperfections et creuse le pied de la poterie; il s'agit du tournassage.

Cette opération est suivie, le cas échéant par le « ansage » (pose des anses) et la gravure de la pièce selon le modèle choisi.

Le tournage ne permet d'obtenir que des pièces de révolution, qui peuvent cependant être déformées avant séchage complet.

 

- Le travail à la plaque

Des plaques de terre sont réalisées à l'aide d'un rouleau puis assemblées à la barbotine.

Cette technique est rapide, mais ne permet de faire que des pièces géométriques. On peut cependant obtenir des formes cylindriques en roulant la plaque et en assemblant les deux extrémités opposées.

 

- Techniques de cuisson


Pour la cuisson, les différentes pièces obtenues sont disposées dans un four à une température de 850 à 1 000 °C pendant environ 8 heures.

Dans le cas de poteries destinées à recevoir un décor comme la faïence, on obtient alors le « biscuit ». Les températures de cuisson vont de 850 °C à 1 150 °C selon la nature de la terre utilisée.

La température dépend de la proportion d'oxydes métalliques, de sels alcalins ou acides, contenus dans la terre. Une terre fortement chargée cuit à température plus basse.

Les pièces peuvent être décorées au pinceau à l'aide d'oxydes métalliques, broyés et dilués, de différentes couleurs.

Le biscuit ainsi décoré est trempé dans des bains d'émail. Une fois décorée et émaillée, la pièce subit une nouvelle cuisson à 960 °C durant 5 heures pour la faïence.

Bienvenue dans ma Galerie

 

 

 

 

 
Accueil | Agro-alimentaire