Pour trouver,
il faut d'abord chercher

InnovationValorisation

Les dossiers de l'inventeur
 

Retour au sommaire

 

Le Bio-méthane

Le Bio-hydrogène

La méthanisation

La méthanisation en STEP

L'épuration des Biogaz

Le captage du CO2

Les siloxanes

 


Plaquette PTC

Publicité GASWASH

 

 

Le procédé VABHYOGAZ

Le biométhane - Enjeux et
solutions techniques
(Par ENEA)

Valorisation chimique du
CO2
- Etat des lieux 2014
- Bénéfices énergétiques
et environnementaux
- Evaluation économique
de 3 voies chimiques
(Par ADEME)

Etude du traitement des
siloxanes par adsorption
sur matériaux poreux:
application au traitement
des biogaz (Par HAL)

Outil d'aide à l'injection du
biométhane dans les
réseaux de gaz naturel

Panorama de la filière
biogaz, biométhane et de
ses acteurs (Par ATEE)

Etude de marché de la
méthanisation et des
valorisations des biogaz
(ADEME/GRDF 2010)

 

 

 


 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 


 

 




 

 

 


P.T.C. System
et les Bio-énergies



Les concentrations en CO2, le principal gaz à effet de serre, n'en finissent pas d'augmenter. Le seuil symbolique des 400 ppm vient d'être franchi, nous rapprochant dangereusement du point de basculement climatique de la Terre.

Chaque m3 de biogaz issu de la méthanisation a participé à éviter le rejet dans l’atmosphère de 2,3 kg de dioxyde de carbone (CO2) responsable du réchauffement climatique.


Cependant, il faut avoir présent à l’esprit que chaque m3 de biogaz produit contient toujours entre 20 et 40% de CO2 soit entre 3 kg et 6 kg qui sont finalement rejetés à l’atmosphère, soit lors de la purification en biométhane par les techniques concurrentes, soit dans l'utilisation du biogaz sans purification.

Le procédé GASWASH participe à la lutte contre
les émissions de CO2


Une unité de méthanisation de 2 MW électrique, par le principe de la méthanisation, permet ainsi d’éviter l’émission d’environ 9 000 t de CO2 dans l’atmosphère.
On notera que cette même unité de méthanisation de 2 MW et qui a consommé environ 4 Mm3 de biogaz a malgré tout émis entre 800 et 1 600 t de CO2 dans l’atmosphère selon la nature des substances méthanisées.

 





 

 



 

 

 

 

 

 

 


La valorisation du biogaz

Constitué principalement de méthane et de gaz carbonique, le biogaz est valorisé efficacement en biométhane par des procédés d’épuration.
Cette technique, appelée méthanisation, est provoquée dans des digesteurs, lors du traitement des ordures ménagères, des déchets industriels ou agricoles et des boues d’épuration.
Le biogaz, issu de la fermentation de ces déchets, est une source d’énergie renouvelable qui après épuration peut se substituer au gaz naturel d’origine fossile.
Les agriculteurs, industriels, collectivités traitent ainsi leurs déchets tout en valorisant leurs potentiels énergétique et économique. La solution d’épuration GASWASH permet la valorisation de tous les biogaz pour l’injection au réseau de gaz naturel, la production de carburant véhicules (biométhane gazeux ou liquide) ou encore la production d’hydrogène renouvelable après reformage du biométhane.

La technologie d'épuration par la technique GASWASH
Afin de transformer le biogaz en substitut du gaz naturel, il faut le débarrasser de l'ensemble des polluants.
Le procédé GASWASH propose une solution technique qui permet aujourd’hui aux producteurs de biogaz de le valoriser efficacement en biométhane par son procédé d’épuration.
La technologie utilisée permet d'éliminer durablement le dioxyde de carbone (CO2 recyclable), et d'éliminer dans la même opération N2, O2, H2O, H2S, NH3, Siloxanes, Organochlorés ou Organofluorés.

La filière hydrogène, à partir de la méthanisation, devrait logiquement trouver une place prépondérante dans un avenir proche.

http://www.innovalor.com/biohydrogene.htm



Exemple d'implantation du procédé GASWASH
sur une unité de méthanisation


Dans le domaine développement durable, le procédé GASWASH est particulièrement bien adapté techniquement et économiquement aux produits de la fracturation hydraulique naturelle pour l'extraction des Biogaz et leur purification en Biométhane.

L'hydrofracturation ne doit pas être confondue avec la fracturation hydraulique naturelle (la cryoclastie) qui résulte, en surface, de l’effet du cycle gel/dégel de l’eau emprisonnée dans une roche et de l'érosion des terres par l'eau pour fournir des limons, des sédiments, des alluvions et des vases dans laquelle, la matière organique s'accumule en grande quantité et donne un sapropèle (vase noire) ou un lignite (débris de matière ligneuse).

 
Cette filière "Fracking" n'a encore jamais été valorisée.


Le procédé GASWASH s'intègre dans le domaine du Développement Durable pour la réduction des gaz à effet se serre et de la valorisation des Energies Renouvelables.

La purification des biogaz avec le procédé GASWASH permet d'obtenir directement du biométhane pur en une opération
"one-pot" et le procédé VABHYOGAZ est le procédé d'obtention de Bio-Hydrogène de qualité "pile à combustible".

L'ensemble de ces deux technologies complémentaires permettent le plus faible coût de fabrication du Bio-H2.

le procédé GASWASH est en effet la seule technologie connue à ce jour, permettant d'éliminer durablement et de récupérer avantageusement le CO2 issu de la méthanisation sous forme de carbonates et qui sont valorisables notamment en industrie.

Il permet le captage total, durable et en une seule opération du CO2 mais aussi de l'ensemble des composés volatils polluants (N2, O2, H2O, H2S, NH3, Siloxanes, Organochlorés ou Organofluorés).

La technologie GASWASH permet un coût de production de biométhane 3 fois moins cher que la concurrence et permet donc de réduire l'écart de coût entre le méthane d'origine fossile et le biométhane pour l'incorporer dans le réseau de distribution de gaz.

Avec le procédé VABHYOGAZ, le bio-méthane purifié avec le procédé GASWASH. fournira du bio-hydrogène de qualité "pile à combustible" à un prix de vente de l'hydrogène bien en-dessous du fameux seuil fixé à 13 €/kg.

D'autre part, la technologie du procédé GASWASH permet un équipement de purification des biogaz extrêmement simple dont le coût d'investissement est sans commune mesure avec les procédés actuellement existants.

 

 

 

Afficher plus sur GASWASH


 

Quelquefois, les plus petits ressorts font mouvoir les plus grandes machines.
(Jean-Paul Marat)

 

 

 

Pour nous écrire

 



 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Copyright © Innovalor depuis 1999
SIRET 510 692 726 00019 - Code APE 4791A
Tous droits réservés - Marque déposée ®
|
Webmaster | Mentions légales